Les énormes troncs des Redwood bordent la route. Nous les longeons sur des miles et des miles. Ils sont si haut que l'on ne voit pas leurs cîmes. Nous profitons d'un arrêt essence à Fortuna pour faire la pause déjeûner au Mc Do local.
De voir le soleil m'a remonté le moral. Le paysage défile rapidement, nous croisons de nombreux bikers que nous saluons. Un peu plus loin nous comprenons pourquoi ils sont si nombreux. Il y a un rassemblement ! Ils sont plus réchauffés que nous car ils roulent en T-shirt, nous supportons encore très bien nos polaires et nos blousons.
Cette halte et visite de Ferndale nous a permis de bien nous réchauffer. Il faisait même très chaud dans les rues de la petite ville. C'est donc avec plaisir que nous reprenons la route. Nous pensons retrouver l'océan un peu avant Eureka, mais ce n'est qu'une baie. Après Eureka, nous longeons vraiment le Pacific mais nous retrouvons aussi le vent du nord et sa fraîcheur. Ce n'est surtout que succession de plage où quelques pêcheurs tentent leur chance. Nous faisons un arrêt sur l'une d'elle. Le sable est gris et les vagues se déroulent dessus poussées par le vent. Il ne fait pas bien chaud, aussi nous ne nous attardons pas.
Nous arrivons en fin d'après-midi à Crescent City. Je me dirige directement au Best western où l'on m'annonce, ici aussi, que l'hôtel est complet. Etonnant pour un dimanche soir ! Tout à côté, juste séparé par le restaurant du BW, se trouve un autre hôtel : Le Lighthouse. Nous y trouvons une chambre sans problème. La déco du hall de l'hôtel est sans équivoque. La chambre est impeccable et spacieuse. Nous allons dîner au restaurant du BW, le repas est excellent. Nous faisons une petite promenade digestive sur le petit port situé juste en face, de l'autre côté de la route puis regagnons notre chambre pour un repos bien mérité.
Début Etape suivante14 juin : Fort Bragg to Crescent City (433 kms)
La sonnerie du réveil me fait bondir hors du lit. Je me précipite à la fenêtre, entrouvre le rideau, et... Damned ! Il y a toujours du brouillard. Nous déjeunons puis préparons la moto. Il fait froid, humide et le vent du nord souffle toujours. En quelques instants nous sommes transi de froid. Je sors la carte et décide de rejoindre la Hygway 101 à Willits à l'est. Cela nous fait faire un petit détour, mais je préfère ça que refaire une étape dans les conditions de celle de hier. Nous avons eu raison car au bout de quelques miles, le brouillard est déjà moins épais et de temps en temps le voile se déchire et nous pouvons percevoir un peu de ciel bleu. Puis d'un coup, nous sommes inondés de soleil, un grand ciel bleu s'étend à perte de vue et le paysage devient coloré. Il ne fait pas encore vraiment chaud, mais nous sommes beaucoup plus optimistes d'un seul coup.
Ensuite nous prenons à gauche en direction de Ferndale que Philippe nous a signalé comme étant intéressant à visiter. Les maisons seraient d’architectures victoriennes et très belles. En effet, dès que nous pénétrons dans cette petite cité, nous sommes tout de suite conquis. Toutes les maisons rivalisent de beauté. Les peintures sont si bien entretenues que tout semble repeint à neuf. Nous laissons la moto, sur un parking et faisons une promenade à travers les rues, ce sera vite fait car c'est un modeste bourg. Ici, même les toilettes publiques ont du style...